Un nid de frelons au collège !

Mais il n’y avait aucun danger, ses habitants étant passés de vie à trépas…Mme Marthouret, professeur de SVT, grâce à sa collaboration avec l’association La Casseline et sa présidente, Céline Clenet, a pu récupérer la semaine dernière le nid de frelons d’Oxelaere pour l’étudier avec ses élèves.

 C’est en effet un nid d’une taille impressionnante :

 Voici les péripéties précédant la capture du nid, extrait de l’article des Chasseurs d’infos du 26/10/2018 :

« Jeudi 25 octobre 2018, à 8 h, un nid de frelons asiatiques a été détruit par la société Solunuisibles d’Oudezeele. Une intervention qui arrive une semaine après que le nid a été trouvé le vendredi 19 octobre sur la cime d’un arbre à Oxelaëre, non loin des ruchers de la Casseline situés à Cassel.
« Il y a une quinzaine de jours, un apiculteur a constaté que des frelons asiatiques tournaient autour des ruches », explique Céline Clenet, présidente de l’association La Casseline. Il n’en faut pas plus à Jérôme Dieusaert, l’apiculteur en question originaire de Wallon-Cappel, pour se mettre en quête du nid à l’aide d’un drone pour mieux le repérer.
Car si les frelons n’ont pas dévasté les ruches, ils les ont affaiblies. Il fallait donc faire vite pour éviter que les dégâts s’accentuent dans les ruches et qu’ils piquent quelqu’un. D’ailleurs, l’association La Casseline appelle les habitants à se mobiliser pour trouver d’éventuels autres nids. « C’est le moment de le faire, indique Céline Clenet. Les feuilles tombent, on peut donc mieux les observer. » Et, au regard de la taille du nid, il est difficile de le rater. « Selon nos estimations, un nid doit bien mesurer 60 cm X 80 cm », note la présidente de l’association.
Une recherche qui doit s’effectuer dès maintenant car, dès les premiers froids arrivés, les reines des frelons fécondées quitteront leur nid pour hiberner et recréer de nouveaux essaims au printemps. Il y a donc urgence ! »

 Même si les frelons sont morts, les alvéoles offrent l’occasion d’observer le frelon sous tous les stades d’évolution : larve, nymphe puis frelon. 

 Le frelon menace l’abeille, qui ne peut lui résister, vu la différence de taille : 

 Les abeilles asiatiques ont bien trouvé une parade pour contrer les attaques de frelons, mais nos abeilles demeurent pour l’instant démunies. La cohabitation s’annonce difficile…

 Voici un article scientifique écrit par Mme Marthouret, qui présente le frelon et ses caractéristiques :  Le Frelon Asiatique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 21 = 25